Home

Kanashimi no Belladonna

Fiche d'anime

A commencer - En cours - En pause - Terminé - Abandonné

Avis 'Terminé' Membre  
Le 22/06/2016 à 22:49

Une œuvre exceptionnelle et avant-gardiste (dans le milieu de l'animation), avec une intrigue débordante de symbolisme.

Et malgré les limitations techniques assez visibles (dû au fait que le studio fit faillite en 1973), la finition des dessins et les quelques scènes animées sont soignés et signent une imagerie forte et unique.

Cette œuvre d'art, s'adressant à un publique averti et convaincu que l'animation japonaise est parfois plus qu'un simple divertissement, se trouve être, à mon avis, indispensable.

Avatar_mini_ekoFSopJzZUHYS6
Fskng
9/10
Le 02/01/2018 à 17:23

Avatar_mini_TKnOADwOU55jenv
Squealer
9/10
Le 01/01/2018 à 19:39

Sans conteste une œuvre d'art au même rang qu'un Tenshi no Tamago. Kanashimi no Belladonna est anime unique en son genre caractérisé par une mise en scène particulièrement déroutante.

Ce film traite plusieurs thèmes commun à la femme: le viole, le mysticisme religieux dont elles sont été les victimes (les sorcières) et bien évidemment le péché de la luxure. Tout cela est personnifié par Jeanne un personnage totalement détruit mentalement comme physiquement. Le cadre spatio temporelle de l'époque féodal permet de développé ce thème à la perfection et le résultat est brillant.

En effet, les scènes métaphoriques pour décrire les moments ou Jeanne se fait violé sont clairement explicite mais pourtant très spécial. Le ton de tous ces horribles scènes aussi nombreuses soit elles étaient bien évidemment satyrique. Pareillement pour la scène d'orgie ou du ravage provoqué par la peste.
Par conséquent, ce film traîte la tentation avec un sérieux qui en deviens presque inquiétant et qui porte à réflexion. Même si la série m'a un peu perdu au moment au Jeanne deviens une sorte de démone, tout au long j'étais captivés par ce que je voyais.

D'autant plus que l'animation est très bien exploité. Tout les personnages secondaires ont des design satyriques forcément alors que Jeanne est représenté comme un magnifique femme. Il y a beaucoup de plan fixe pourtant ces derniers sont très beaux et ont la chance d'être accompagné par la très bonne prestations des seiyuus qui rend vivants tout cela ainsi que part des insert song pertinent.

Pour conclure une dernière chose très incessante c'est que Jeanne n'est pas traité comme une victime qui n'a pas de chance d'être née dans ce terrible monde moyenâgeux ou les droits des femmes étaient inexistants. C'est plus subtils que ça; Kanashimi no Belladina met en avant l'existence de la femme elle même si je puis dire. Le résultat est particulièrement réussi mais il ne plaira à très peu de part ça narration et sa mise en scène, qui comme je le disais, est très déroutant.

Avatar_mini_Y2BXxiKK9mtwmdr
Ekyles
8.5/10
Le 28/07/2020 à 15:13


hinarin
?/10
Le 29/03/2016 à 00:00

Avatar_mini_sxP8fbKiexiUJmq
legna38
?/10